I - ORIGINE DU JEU
Le poker est un jeu d'origine américaine dont la date de la première apparition est inconnue. En France et en Europe en général, c'est à la fin XIX- siècle que des marins en rapportèrent les règles essentielles, qui furent codifiées plus tard.

 

II - PRINCIPE DU JEU
Le principe du jeu de poker est très simple. C'est un jeu de combinaisons et d'annonces qui ne comporte pas de levées. Il s'agit seulement d'y réunir des ensembles de cartes qui l'emportent sur ceux des autres joueurs. Le stud poker est une des nombreuses variantes. Il se caractérise par le fait que les 5 cartes ne sont pas données d'entrée, mais une par une avec relances a chaque donne, et qu'elles Sont définitivement acquises au joueur puisqu'il ne peut écarter comme dans le jeu de poker courant. Il existe de nombreuses variantes du stud poker. Celte pratiquée dans les casinos se-nomme "five-up".

III - LE MATERIEL
Cartes
Au stud poker, on utilise un jeu de 52 cartes. Il doit être fait usage de cartes neuves au début de chaque séance et les joueurs peuvent demander un changement de jeu de cartes en cours de partie. Les dispositions relatives à l'usage des cartes dans les casinotiers sont applicables aux jeux de cartes employés par le black jack.

Table
Une table de stud poker est de forme ovale avec un évidament signalant la place du croupier meneur de jeu qui distribue les cartes. Chaque table comporte sept places assises classées dans l'ordre de 1 a 7. Elle est placée dans un salon particulier dans lequel aucune autre personne que les joueurs et le personnel d'établissement n'est admise à pénétrer. Aucun joueur ne peut se tenir debout et une partie de stud poker ne peut commencer qu'avec quatre joueurs au moins. Le personnel affecte a une table de stud poker comprend un chef de partie, un croupier meneur de jeu et un "changeur".

V - FONCTIONNEMENT DU JEU
Avant de recevoir des cartes, chaque joueur doit mettre une mise minimum, fixe par le casino avant le debout de la partie. Une carte est ensuite distribuée à chaque joueur, face cachée. Seule joueur a qui elle est destinée à le droit de la regarder. Puis chaque joueur croit une seconde carte, découverte celle-ci, visible par tous les autres joueurs. Les cartes ouvertes ne peuvent en aucun cas être manipulations par les joueurs. Débute alors le premier tour d'enchère, en commencent par le joueur qui a la plus forte carte exposée. Dans le cas d'égalité, c'est le premier dans le sens de la donne. Le premier joueur à parler peut "passer", "miser" ou dire "parole".

a) En passant, le joueur abandonne sa mise.
b) En disant parole, le joueur se réserve le droit de parler alors qu'un autre joueur aura déposé une enchère.
c) En misant, le joueur doit mettre une sornette qui ne peut être ni inférieure à la mise de départ ni supérieure a 10 fois celle-ci.

Les enchères du premier tour s'arrêtent des que les joueurs ont soit tous passe - auquel cas les sommes restent pour un pot -, soit tous mise une somme identique. Lorsque tous les joueurs ont mise une somme identique, la deuxième donne s'effectue, chaque joueur encore en compétition recevant une carte découverte. Le deuxième tour d'enchère qui suit s'effectue dans les mêmes conditions que le premier a ceci près que le maximum de relance Passe de 10 à 20 fois la mise de départ. La troisième donne s'effectue dans les mêmes conditions a ceci près que le maximum de relance passe a 40 fois la mise de départ. La dernière donne se distribue carte cachée et seul le joueur a qui cette dernière carte est destinée à le droit de la regarder. Le maximum de relance passe cette fois à 80 fois la mise de départ.

 


Lorsque la dernière relance a été tenue, les mises égalisées, ou que les joueurs encore en compétition ont tous passe, les cartes cachées sont découvertes et le jeu le plus fort gagne la totalité des mises.
Chaque joueur a le droit de se retirer en cours de partie, quand il veut. A n'importe quel stade des enchères, le joueur qui aura fait une relance que personne n'aura payée remporte la totalité des mises.
La relance doit être immédiate et un joueur qui a trop attendu, ou qui inversement a parle avant son tour, perd, son droit de relance. Il ne peut plus miser que le minimum ou suivre la dernière enchère.

VI - REGLES PARTICULIERES
Les places assises se distribuent toujours de gauche droite, dans l'ordre de 1 a 7.
Les mises ne peuvent s'effectuer qu'a l'aide de jeton mis a la disposition des joueurs par l'établissement.
Les sommes, constituées de jetons, doivent être sur table, et visibles de tous les autres joueurs. Toute mise effectue a l'aide de jetons qui n'étaient pas visibles avant la mis, est refuse.

Aucun prêt d'argent, a quelque titre que ce soit, n'e: autorise en cours de jeu.
Les joueurs ont la possibilité de changer des espèces: jetons a la table. Toutefois le change ne peut s'effectua en cours de jeu.
La direction du casino peut interdire l'accès aux tables, de stud poker à toute personne dont elle estime l'attitude incorrecte.
L'établissement de jeux peut procéder à la fermeture d'une table a tout moment, notamment pour manque d'animations de la partie.

VII - CHANCES ET LES COMBINAISONS
Les catégories de combinaisons qu'un joueur peut former avec ses cinq cartes sont par ordre de valeur croissante :

- La carte isole.

- La paire : constituée par deux cartes de même valeur.

- Les deux paires : constituées par deux paires de valeur différente.

- Le brelan : constitue de trois cartes de même valeur.

- La quinte : composée de cinq cartes qui se suivent dans l'ordre des valeurs et qui ne sont pas toutes de la même couleur.

- La couleur ou flush: composée de cinq cartes de même couleur qui ne se suivent pas toutes dans l'ordre de valeur.

- Le full: constitue d'un brelan et d'une paire.

- Le carre ou poker: constitue par quatre cartes de même valeur.

- La quinte flush: constituée par cinq cartes qui se suivent dans l'ordre des valeurs et qui sont toutes de la même couleur.

Les égalités.
En cas d'égalité de combinaison, le jeu le plus fort est détermine de la façon suivante :

- Carte isolée: en cas d'égalité, la deuxième carte la plus haute et ainsi de suite jusqu'a la cinquième si nécessaire.

- Paires: en cas d'égalité, les cartes isolées les plus hautes.

- Deux paires : en cas d'égalité, la paire inférieure la plus forte. En cas de deux paires égales, la carte isolée la plus haute.

- Brelans: le brelan constitue des cartes les plus hautes.

- Quintes : la carte la plus haute.

- Couleurs : la carte la plus haute. En cas d'égalité, la deuxième carte la plus haute et ainsi de suite.

- Fulls: le brelan le plus fort.

- Carres : la carre compose des cartes les plus fortes.

- Quinte flush: la carte la plus haute.

VIII - LES ENJEUX
Le casino se réserve le droit d'augmenter les minima et les maxima des mises en cours de partie en fonction de cette dernière.
Pour participer à une partie, chaque joueur doit disposer devant lui d'une somme suffisante pour suivre le maximum des relances possibles de la partie. Si M.D. est la "mise de départ" imposée par le casino, les relances :

- sont de 10 M.D. a la première donne.
- sont de 20 M.D. a la deuxième donne.
- sont de 40 M.D. a la troisième donne.
- sont de 80 M.D. a la dernière donne.

Le casino procède a un prélèvement sur les gains de 2 a 5% selon les établissements.