Dans cette catégorie, chaque joueur va disposer de cinq a huit cartes, certaines étant ouvertes et d’autres fermées. S’il dispose de plus de cinq canes, le joueur devra composer la meilleure main possible avec cinq de celles-ci. Dans ce qui est sans doute la version la plus populaire du jeu, celle a sept cartes, chaque participant,

après avoir déposé un ante a la cagnotte, reçoit d’abord deux canes fermées ainsi qu’une troisième ouverte. Cette première distribution est suivie d’un tour de mise, à la suite duquel chaque joueur n’ayant pas abandonné reçoit une nouvelle carte ouverte. Vient ensuite un autre tour de mise, et ainsi de suite jusqu'a ce que chaque joueur n’ayant pas abandonner et reçu ses sept cartes. La septième et dernière carte peut être passée ouverte ou fermée, selon la variante de jeu qu’on a choisie. Vient alors le tour final de mise et le dévoilement.

Les deux aspects particuliers du Stud sont la façon de distribuer les cartes et celle de miser. Il n’y aura pas d’échange de cartes comme dans le Draw. Le joueur devra, à chaque nouvelle carte suivant la troisième, pouvoir évaluer la main qu’il détient et celle qu’il peut raisonnablement espérer obtenir en recevant d’autres cartes. Cette évaluation continue est ola pierre angulaire du jeu, car il faut miser pour chaque nouvelle carte que l’on veut recevoir. La mise, quant a cite, doit se faire subtilement: un joueur fort ne voudra pas miser trop gros, de peur d’effrayer ses adver et de les pousser a abandonner, tandis qu’un joueur faible devra savoir quand renoncer.

Le bluff prend ici une dimension très différente de celle qu’il a dans le Draw. En effet, certaines cartes étant découvertes, les joueurs auront accès a plus d’information pour pouvoir déterminer si l’un d’eux tente un bluff. Par contre, un joueur pourrait (et devrait, de temps a autre) utiliser le fait que ses adversaires voient une partie de ses cartes pour les convaincre que les cartes fermées qu’il détient complètent adéquatement celles qui sont ouvertes.

Plusieurs variantes de ce jeu existent. Les plus typiques sont le Chicago, le Follow-the-Queen et le Petit-trou-frimé.

La variante la plus simple de cette catégorique se joue avec cinq canes. Dans cette variante, une seule carte, la première, est fermée et les quatre suivantes sont ouvertes. Cette variante du Stud est beaucoup moins intéressante, car les combinaisons possibles restent plut or limitées. Une particularité du Stud à cinq cartes est que, selon plusieurs, une main comportant quatre cartes de la même couleur bat une main ne comportant qu’une paire.