Le Chinese Poker, aussi appelé Russian poker ou Pusoy, est un jeu de carte qui se joue dans la communauté Asiatique depuis de nombreuses années. Le jeu est devenu populaire dans le reste du monde car il présente de nombreuses caractéristiques d'un très bon jeu de poker :
Les règles sont simples, seulement une connaissance basique du classement des mains de poker est requise.

 

 

La chance occupe une très grande place dans ce jeu, un débutant a donc beaucoup de chance de gagner à court terme, même contre des joueurs expérimentés. Les joueurs plus avancés peuvent également appliquer leurs stratégies au jeu afin d'avoir un avantage sur les autres joueurs. Le format du jeu donne des victoires souvent inattendues et des mains très bien classées. Seulement quelques joueurs sont requis pour jouer au jeu.

Le Chine Poker est normalement joué à quatre personnes, mais il peut aussi être joué avec seulement deux ou trois personnes.


Au Chine Poker, chaque joueur reçoit une main de 13 cartes d'un jeu standard de 52 cartes. Chaque joueur doit ensuite diviser ses cartes en 3 trois mains de poker : deux contenant cinq cartes chacune ("the middle" et "the back"), et une contenant trois cartes ("the front"); "the back" doit être la main la mieux classé, et "the front" la moins bien classé (à noter que la quinte et la couleur ne compte pas dans la main de trois cartes). "The back" est placée retournée sur la table face au joueur, et "the middle" est placée retournée en face de "the back", "the front" est placée retournée en face de "the middle". Après que tous les joueurs ont défini leurs mains, chaque joueur annoncera à son tour, dans le sens des aiguilles d'une montre, en commençant à gauche du donneur, si il joue ou non sa main. Les joueurs annonce ensuite leur "royalties", avant de révéler leurs mains.


Les enjeux joués au Chines Poker sont appelés "units" : ce sont les montants d'argent défini avant que le jeu commence. Les règles de score basiques disent que le joueur collecte une "unit" de chaque adversaire dont la "front", "middle" ou "back" est battue par sa main correspondante. Donc, contrairement à la plupart des jeux de poker, être second à la table est assez bon pour gagner de l'argent. Dans certaines variantes, les joueurs sont également payés une "unit" additionnelle s'ils gagnent deux ou trois des mains. Dans d'autres variantes, les joueurs n'obtiennent une "unit" additionnelle que s'ils remportent les trois mains (cela s'appelle un "scoop"). Aussi, du fait du face à face des comparaisons, il est possible pour différents joueurs de jouer différentes enjeux. Par exemple, A et B peuvent jouer pour $10/unit, alors que tous les autres jouent pour $1/unit. Beaucoup de variations de score sont disponibles. Les deux méthodes de score les plus utilisées aujourd'hui sont les méthodes 2-4 et 1-6.

Dans la méthode 2-4 vous recevez une "unit" pour chacune des trois mains que vous gagnez, et une "unit" appelée "overall unit" est gagnée par le joueur qui remporte deux des trois mains, ou les trois mains. S'il y a une égalité pour une main, aucun argent ne sera remporté pour cette main, et un joueur gagnera soit les deux autres mains, et collectera 3 "units" (une pour chaque main, et une "overall"), soit ils gagneront chacun une main et il n'y aura pas de "unit" gagnée (chacun remporte une "unit", et il n'y a pas d'overall).

Dans la méthode 1-6, les joueurs reçoivent une "unit" pour chaque main qu'ils remportent, et trois "units" bonus si ils remportent les trois mains.


Le Chinese Poker a été joué aux World Series of Poker 1995 et 1996. Il n'y a plus eu de tournois Chinese Poker aux World Series of Poker depuis 1996.