La maîtrise des compétences mentales nécéssaires afin de connaître vos probabilités ou la main qu'a un autre joueur est ce qui sépare les joueurs de poker professionnels et le reste. Mais chaque joueur de poker doit connaître les probabilités de base.

bad beats logoTous les joueurs de poker connaissent parfois des bad beats, lorsque vous avez une main qui théoriquement devrait l'emporter mais que votre adversaire l'emporte grâce à un bon tirage.

 

 

Betting Patterns logoIl faut repérer les betting patterns, c'est à dire les caractéristiques de vos adversaires selon la main qu'ils possèdent durant la partie. Si par exemple ils ne relancent que lorsqu'ils ont de très bonnes mains, ou s'ils relancent toujours leurs tirages, la façon dont ils réagissent lorsqu'il y a une sur-relance...

 

 

cartes et jetons de pokerComprenez-vous les probabilités du poker ? Si vous êtes comme la plupart des gens, la réponse est non. La bonne nouvelle est que si vous voulez en apprendre plus sur la science derrière les probabilités du poker, vous pouvez y arriver grâce à Internet.

 

 

Les probabilités peuvent être calculé en divisant le nombre total de outs par les cartes restantes. Pour deux cartes, cela est un peu plus compliqué. Il y a cependant un moyen simple de procéder.

 

 

cartes de pokerDans la plupart des jeux, vous connaitrez la plupart des côtes. Vous ne les calculerez pas dans votre tête. Le calcul principal que vous ferez est de savoir ce qu'a votre adversaire, et si un tirage vaut le coup basé sur la taille du pot, votre main, et ce que vous pensez qu'il a.

 

 

card iconUne quinte royale est une quinte glorifiée. Une quinte royale en pique est considérée comme étant la meilleure main possible. Les chance de l'obtenir sont de 1 sur 2,598,960 mains possibles. Un bon livre pour vous apprendre à calculer de tels nombres est le "Probability without Tears" de Derek Rowntree.

 

 

probabilités logoAfin de calculer les probabilités, voici un exemple sur la façon de calculer les chances d'obtenir une certaine carte.

 

 

Deux paires.
— Pour avoir un jeu de deux paires, il faut que les trois cartes tirées recèlent une paire et une autre carte différente, et de la paire tisrde, et de la paire primitive (sans quoi ce serait un full).

 

Les calculs précédents nous ont donné des indications précises sur la probabilité des jeux servis à chaque donne. Il est utile maintenant de connaître les chances du tirage, c’est-à-dire la plus ou moins grande probabilité de faire ou de ne pas faire un jeu déterminé avec un écart de trois, deux ou une cartes.

L’opération déjà décrite, qui consiste à écarter de son jeu, avant la seconde donne, les cartes inutiles pour en demander le même nombre au donneur — l’écart — est de deux types écart normal et écart maquillé.

 

L’ouverture d’un pot est en quelque sorte un défi que l'on porte aux autres joueurs. On prétend posséder le jeu qui doit gagner le coup, s'approprier le montant du pot et on appuie sa prétention d’un enjeu détermine que l'on appelle l'ouverture.
Cette seule définition démontre que cet enjeu doit être en relation étroite avec la somme en compétition.

cartes de pokerLe Stratégie De Base De Poker
On peut tout de suite remarquer que les cartes combinaisons nécessaires pour arriver aux mêmes probabilités de remporter la mise sont beaucoup plus fortes. Par conséquent, la couleur au roi, devrait maintenant être traitée avec plus de prudence.