Mise en Situation 1
Vous êtes second a parler après la grosse blind, et vous recevez AD, King H. Le joueur avant vous suit la mise et c’est a vous. Quel est votre jeu?
Vous êtes en middle position et recevez AH, Jack C. Un joueur, en early position et que vous considérez comme d’un bon calibre, relance la mise. Tous les joueurs avant vous se couchent. Quel est votre jeu?
Réponse :
Tel que mentionné auparavant, il faut relancer pour rentabiliser votre main, qui est probablement la meilleure en ce moment. De plus, vous couperez les cotes des autres joueurs qui bataillent pour vous rattraper et vous ne donnerez pas de flop gratuit à la grosse blind. Ceux qui ont une main comme AT ou U feront alors une bien plus grande erreur en suivant une relance de votre AK. Même si AK ratera le flop plus souvent qu’autrement, il n’en demeure pas moins que lorsqu’un as ou roi tombera, vous remporterez un plus gros pot.

 
Beaucoup de joueurs débutants ne relancent pas avec AK, parce que c’est une main a tirage, sans valeur immédiate, et parce que la plupart du temps le flop va les manquer. Mais us ne réalisent pas tous les profits perdus lorsque le flop les aide, puis qu’ils auront alors la paire supérieure avec le meilleur kicker. De plus, faire une relance avec une main comme AK aide à varier votre jeu, puisque vous seriez trop prévisible si vous ne relanciez qu’avec une paire. Relancer AK préflop, est très important.

Mise en Situation 2

Vous êtes en middle position et recevez AH, Jack C. Un joueur, en early position et que vous considérez comme d’un bon calibre, relance la mise. Tous les joueurs avant vous se couchent. Quel est votre jeu?

Réponse :
Contre un joueur qui joue correctement en early position, il faut habituellement coucher un AJ ici. Même si AJ est une main que vous auriez relancée vous-même s’il ne l’avait pas fait avant vous, il faut maintenant l’abandonner. Pour un joueur débutant, coucher une main relativement forte comme AJ peut sembler un peu fou. Surtout quand on pensait relancer nous-mêmes si l’autre ne l’avait pas fait. Mais pour justifier cette décision, il faut se demander quelle est la gamme de mains que peut avoir le relanceur et faire un peu de théorie du jeu. S’il joue correctement en early position, la gamme de mains avec laquelle il va relancer est assez petite. Il pourrait avoir des mains comme une grosse paire, comme AA, KK, QQ, JJ ou TT, ou un gros as comme AK et AQ. Remarquez que contre toutes ces mains, un AJ ne fera pas long feu. Vous devriez toucher soit un as ou un valet, ce qui ne vous donne que 3 cartes la plupart du temps ce qui est faible comme probabilité de réussite. Mais il y a plus pour justifier la décision.

En effet, si un as floppe et qu’il avait AK ou AQ, vous allez perdre beaucoup. Ce sera la même chose si vous floppez un valet et qu’il a QQ, KK ou AA. Il reste seulement la possibilité que votre adversaire ait TT pour que vous sembliez en meilleure posture, puisque vous pouvez toucher soit un as ou un valet. Mais si l’une de ces cartes floppe, un joueur ayant TT aura peut-être peur et ne vous paiera pas beaucoup. Bref, cette main ne semble pas très prometteuse et vaudrait mieux d’être couchée.

Coucher des mains de moyenne force dans des situations qui semblent marginales est l‘une des qualités d’un hon joueur de poker. N’oubliez pas que le but est de faire de l’argent et de minimiser les pertes lorsque l’on tire de l’arrière. Ici, on va soit payer cher devant une meilleure main, et ne pas se faire payer devant une plus faible. Il vaut mieux attendre une meilleure situation. C’est l’un des concepts les plus importants du poker.

A suivre…