Mise en Situation 6
Vous avez reçu 8D, 7S a la grosse blind. Quatre autres joueurs ont suivi, dont la petite blind, et vous avez Pu voir le flop gratuitement. Il y a 25$ dans le pot. Le flop tombe 4D, 5C TD. La petite blind checke, vous checkez aussi, et un joueur mise. Un autre relance, un suit la relance et la petite blind se couche. C’est a vous. Quel est votre jeu?

 
Réponse :
Lorsque vous avez un tirage, c’est-à-dire n’ importe quelle main qui ne semble pas être la meilleure en ce moment et qui aura besoin d’aide pour gagner, vous devez considérer les cotes du pot dans votre processus décisionnel. C’est en fait, le concept le plus important dans une telle situation. Il y a deux types de situations profitables au poker: vous êtes favori avec la meilleure main, ou vous avez un tirage qui a de bonnes cotes pour tirer.

Pour déterminer si un tirage est profitable, il faut en premier lieu compter l’argent dans le pot. Ici, il y avait 25$ avant le flop, et ensuite il y a eu une mise de 5, une relance a 10 et un call de 10 pour un total de 50$ dans le pot. Il vous en coûte 10$ pour suivre. Votre cote du pot est donc de 50 :10 donc 5-:- 1.

Ensuite, il faut comparer cette cote a vos chances de tirer votre carte au prochaine tour. Ici, vous avez quatre cartes (les >) qui vous donnent une suite. Pour obtenir les cotes de votre tirage, vous devez compter les cartes qui vous manquent contre les cartes qui vous aident. Sur 52 cartes, vous en connaissez 5 (vos deux cartes et les trois du flop). Il y a donc 47 cartes dans Le paquet qui vous manquent contre 4 qui vous aident. Vous avez donc du 47-:4 soit 10,75 :1. Remarquez que nous ne faisons pas de différence entre les cartes dans les mains de vos adversaires et celle qui restent dans le paquet, puisque toutes ces cartes nous sont inconnues, et qu’elles peuvent autant se retrouver dans le paquet que dans les mains des autres.

Finalement, il faut comparer les cotes du pot aux chances de compléter la main. Si les cotes du pot sont plus grandes que celles de compléter le tirage, c'est une situation profitable puisque vous gagnerez plus d’argent quand vous aller compléter votre main que lorsque vous raterez. Il est alors correct de jouer la main puisque vous ferez un profit au long terme.

Ici, les cotes du pot sont de 5 :1 et nous sommes a 10,75 :1 de compléter le tirage, c’est une situation qui n’est pas profitable et vous devriez donc coucher votre main. Mais ce n’est pas tout. J’ai été un peu optimiste dans mon évaluation de la situation. La raison est qu’il y a également un tirage couleur sur ce flop puisqu’il contient deux carreaux. Donc, si le 6D tombe au turn, il vous donnera la suite, mais il donnera potentiellement une couleur a un joueur ayant ce tirage. Donc, même si les cotes du pot étaient favorables, comme s’ils étaient de 12 :1, il vaudrait peut-être mieux se coucher, puisque considérant les autres joueurs dans la main, vous ne pourriez qu’avoir que 3 cartes qui vous aident, au lieu de 4, ce qui diminuerait vos cotes de la main, et rendrait donc cette situation négative.

Continuer dans de telles situations est une erreur fréquente des joueurs débutants. Lorsque vous tirez de l’arrière, vous devez vous demander quelles sont les cotes et ensuite conclure si elles en valent la peine. Cela peut sembler gros comme calcul a faire a la table, mais avec l’expérience vous deviendrez plus a l’aise. Il est également avantageux d’apprendre par coeur les cotes des tirages les plus fréquents. Vous pouvez les trouvez a la fin de ce livre. Si vous savez qu’un tirage couleur est 4,2 :1 de rentrer au turn, il ne vous reste qu’à compter le pot.