Erik SeidelSurnom : Sly
Team : Full Tilt Poker

À propos de Erik Seidel : né à New York le 6 novembre 1959

Erik Seidel est né le 6 novembre 1959 à New York. Lorsqu'il était enfant il aimait les jeux et a même fait une apparition dans le jeu télévisé "To Tell The Truth" lorsqu'il avait 12 ans
Son talent pour le jeu ne lui a servi qu'à partir des années 1970 quand il a commencé à jouer au backgammon alors qu'il était au Brooklyn College. Il a ensuite quitté l'école pour commencer sa carrière de joueur professionnel.

Il passait son temps au Mayfair Club, une salle de cartes légendaire de New York où les joueurs de backgammon et de bridge pouvait toujours trouver une partie. Il a continué comme ça pendant près de huit ans tout en se rendant à divers tournois aux USA. Au fil du temps, de plus en plus de joueurs se rendaient au Mayfair Club pour le poker.

Seidel avait joué au Hold'em lorsqu'il était à Las Vegas et a donc commencé lui aussi à jouer, mais sa carrière de joueur le lassait et il décida de trouver un autre emploi avec un salaire stable. En 1985 il est devenu courtier, tout en jouant au poker le soir au Mayfair pour arrondir ses fins de mois.

Mais Seidel n'était pas fait pour un travail comme celui-ci et lorsque le marché s'est écrasé en 1987 il n'avait plus de travail. Il a donc repris ses habitudes au Mayfair. À cette époque, certains des plus grands joueurs de poker tels que Dan Harrington et Howard Lederer se trouvaient aux tables, Seidel les a donc rejoint.

Son jeu s'est rapidement amélioré et en 1988 Seidel était assez confiant pour demander à des amis d'investir de l'argent pour lui permettre de participer à son premier World Series of Poker. Il a participé à 10 tournois, mais a été éliminé dans 9 d'entre eux, avant le Main Event.

Puis à la table finale, le joueur relativement novice s'est retrouvé face au champion, Chan. Dans la dernière main de la partie, Seidel était à la big blind avec le short stack. Il avait Q-7 sur un flop Q-10-8. Mais ce qu'il ne savait pas c'est que son adversaire avec J-9 en main.

Chan a slow-play avec une série de calls et lorsque le turn et la river sont sortis, Seidel a mis all-in puis a été éliminé. En y repensant, Seidel déclaré que c'était une expérience irréelle pour laquelle il n'était pas du tout préparé.

Il a ensuite continué à jouer au high-stakes poker et dans différents tournois. Aux WSOP 1991, il a encore terminé deuxième dans le tournoi $5,000 Limit Hold'em, mais a finalement réussi à remporter le $2,500 Limit Hold'em en 1992, et le $2,500 Omaha Eight-or-Better en 1993.

En 1994, il a confirmé que le Hold'em était son jeu de prédilection en remportant le tournoi $5,000 Limit Hold'em. Ce fût assez pour qu'il entame une carrière de joueur de poker professionnel et en 1995, lui et sa femme se sont installés à Las Vegas.

Il n'a pas remporté d'autre tournoi WSOP jusqu'en 1998 avec le $5,000 Deuce-to-Seven Triple Draw. L'année suivante il a encore une fois atteint le Main Event mais a été éliminé à la quatrième place pour $280,000.

En 2001, il a remporté un bracelet et $411,000, $258,020 au World Poker Open à Tunica. En 2003, il a atteint la première place dans le $1,500 Pot Limit Omaha aux WSOP, ainsi que la troisième place dans le $3,000 No Limit Hold'em. La même année, Seidel a atteint la deuxième place du United States Poker Championship $9,800 No Limit Hold'em.
Il a ensuite remporté d'autres tournois les années suivantes.

Son grand succès lui a permis d'être sponsorisé par la salle de poker en ligne Full Tilt Poker.