Régulation des jeux en ligne en BelgiqueIl aura fallu attendre un bon moment avant que la Commission Belge ne communique sur les actions mises en place suite à la loi régulant le jeu, les casinos et le poker en ligne, qui est entrée en vigueur en janvier dernier. en est-on aujourd’hui ?


Le marché des jeux en ligne avait été très sérieusement touché par la loi du 1er janvier 2011, qui mettait en place un système de licence, pour les salles de poker et les casinos en ligne, mais aussi pour les casinos terrestres. Le nombre de licences pour les casinos terrestres est limité à 9, toutes accordées à des casinos déjà existants en Belgique, mais comme ces derniers avaient déjà besoin d’une licence pour exercer leur activité, cela n’a pas beaucoup changé la régulation en vigueur.

En effet, les changements majeurs sont plutôt liés au jeu en ligne, les opérateurs ayant désormais besoin d’une licence légale pour exercer en Belgique. Le gros problème étant que les licences en ligne ne peuvent être obtenues que par des entités possédant déjà une licence pour un casino terrestre. Le nombre de salles de poker en ligne légales est donc extrêmement limité. Actuellement, seul PokerStars a obtenu sa licence, grâce à son partenariat avec le Casino de Namur.

La Commission a annoncé qu’elle détecterait les sites de jeux, poker et casino confondus, avant de les interdire et de bloquer leurs activités sur le territoire belge.

Effectivement, la Commission a annoncé s’être allié à la FCCU (Federal Computer Crime Unit), au secteur bancaire ainsi qu’à tous les principaux fournisseurs d’accès Internet afin de fermer tous les sites n’ayant pas de licence et opérant sur le territoire belge. La Commission mettra en place une liste de sites autorisés ainsi qu’une liste de sites non-autorisés. Grâce à ces listes, les fournisseurs bloqueront l’accès à ces sites, les banques gèleront leurs comptes et la FCCU enquêtera sur leurs activités. Proposer du jeu en ligne sans licence est considéré comme un crime sérieux, passible de cinq ans d’emprisonnement et de 275 000 euros d’amende.

Pour résumer, l’accès au marché du poker en ligne en Belgique est très limité actuellement, et réservé à des opérateurs spécifiques ayant déjà une licence. Les opérateurs qui agiront sans licence seront bannis d’Internet en Belgique et donc non accessible pour tous les joueurs belges, et ces derniers, s’ils décident de tout de même jouer sur ces sites illégaux, s’exposeront à des poursuites.

Il sera intéressant de suivre les avancées, les nouvelles licences et les nouveaux acteurs du marché du jeu en ligne en Belgique, en espérant que les joueurs de poker belges puissent tout de même avoir le choix.