Nouvelle loi sur les jeux en ligne : ARJELUne nouvelle loi sur les jeux en ligne a été adoptée en France. Cette loi met en place des mesures afin de réguler les jeux d'argent sur Internet. Nous vous expliquons dans cet article les répercussions de cette loi sur les joueurs et sur les salles de poker en ligne.


Tout d'abord, en quoi consiste cette loi ?


ARJEL signifie Autorité de Régulation des Jeux En Ligne. Cette autorité a le pouvoir d'accepter ou d'interdire des sites de fournir leurs services aux joueurs français. Pour être accepté, un site de jeu en ligne doit obtenir une licence en en faisant la demande auprès de l'ARJEL.


Le but de l'ARJEL est de s'assurer que tous les opérateurs sont dans la légalité et que les joueurs sont en sécurité. C'est sur ce dernier point d'ailleurs que la loi fait polémique. En effet, les joueurs sont plus sécurisés mais ont aussi beaucoup moins de liberté, tout d'abord car tous les sites n'auront pas de licence ARJEL, et les mises seront plafonnées, entre autres.


Changements pour salles de poker en ligne


Les salles de poker en ligne agrées par l'ARJEL auront à payer des taxes supplémentaires. Il est prévu, pour le poker en ligne, un prélèvement de 2% jusqu'à 1€ par main. C'est pour ce genre de taxes que plusieurs sites de jeu en ligne se demandent s'il est préférable d'obtenir une licence ou de ne plus fournir de services aux joueurs français. Le fondateur de ChiliPoker a bien résumé les choses : "Le prélèvement de l'Etat va rajouter un surcoût de 40%. […] L'offre sera forcément plus chère pour les joueurs"


Changements pour les joueurs


Pour commencer, il y aura clairement moins de choix. Il est prévu que les joueurs français ne puissent pas jouer sur l'adresse en .com de leur salle de poker en ligne, tout comme les étrangers ne pourront pas jouer sur l'adresse en .fr. Pour résumer, les joueurs français ne pourront plus joueurs contre des joueurs étrangers et donc forcément cela réduit tous les choix possibles actuellement. Moins de tournois, moins de joueurs pour les jeux moins populaires, etc.


Ensuite, les sites agrées ARJEL devront, s'ils proposaient déjà leurs services aux joueurs français avant le passage de la loi, réinitialiser le compte de tous leurs joueurs français, afin que ces derniers se réinscrivent ensuite, avec tout ce que cela comporte comme point négatifs (pertes des points de fidélité sur les salles de poker en ligne, perte des bonus, etc.).


Les joueurs, grands perdants ?


C'est en effet ce que laisse entrevoir ces nouvelles mesures. Avec cette "ouverture" du marché, les sites agréés vont attirer beaucoup de nouveaux joueurs qui ne jouaient pas auparavant, et qui se sentiront du coup plus en sécurité. Mais les anciens joueurs, habitués à jouer de grands tournois avec des joueurs du monde entier, auront le choix entre se rendre sur des sites devenus de ce fait illégaux, ou arrêter de jouer. On peut donc penser que dans cette histoire, ce sont bien les joueurs français qui sont perdants.


La loi a été mise en place pour les paris sportifs mais pas encore pour le poker en ligne (ce sera fait courant juillet). Vous pourrez cependant trouver ci-dessous la liste des sites ayant fait une demande de licence :


- Bwin Poker

- PokerStars

- Sajoo Poker

- Unibet Poker

- Winamax

- Everest Poker

- PKR

- Joagroupe

- BetClic


Plusieurs grandes salles de poker en ligne devraient cependant faire leur demande d'ici quelques semaines, comme Full Tilt Poker, PartyPoker, Titan Poker, Poker770, Hollywood Poker, RedKings.


Certains grands groupes ont déjà annoncé qu'ils refusaient les inscriptions des joueurs résidant en France, car ils ne comptaient pas effectuer de demande de licence pour le moment. C'est notamment le cas de Betfair, William Hill, et 888 Poker.